Nowości RACING już dostępne
Produkty Zawodowców
Produkty Zawodowców

Des produits conçus pour la performance

Si vous recherchez les meilleurs produits Ekoï, conçus pour la performance, c’est sur ce site que vous les trouverez :


Merci aux grandes équipes pour leur précieuse collaboration :

ARKEA SAMSIC (textile et lunettes Ekoï), AG2R LA MONDIALE et COFIDIS (casques Ekoï), LOTTO SOUDAL (lunettes Ekoï), NIPPO DELKO ONE PROVENCE et Team pro VTT KMC ORBEA (textile, casque et lunettes Ekoï), Eliott LAPOTRE ce free rider pro atypique qui sillonne les spots du monde entier pour tester nos produits et faire partager ses vidéos à sa communauté, sans oublier nos triathlètes au top mondial comme PATRICK LANGE double champion du monde Iron man (casque et lunettes EKOI) et les autres qui représentent une communauté de + de 150 pros…

Ekoï est une des marques les plus présentes en sponsoring au plus haut niveau, que ce soit sur la route, en triathlon ou en VTT.

Ce n’est pas qu’une question d’image. En effet, les athlètes pros qui utilisent nos produits contribuent à la recherche et le développement des produits. Pour équiper l’élite du sport mondial, Ekoï investit dans la recherche et l’innovation, sélectionne les meilleurs matériaux et des sous-traitants au savoir-faire reconnu.


Nos chefs de produit sont présents sur les courses et durant les stages d’entrainement de début de saison pour avoir un Feed back terrain. Nos responsables sponsoring route, triathlon et VTT remontent en temps réel les remarques positives ou négatives des athlètes. Nos ingénieurs et designers travaillent main dans la main pour accéder à leurs demandes.

Chez Ekoï, nous sommes tous à l’écoute pour faire évoluer sans cesse les produits et tendre vers la perfection.


Tous les produits du site Ekoï Racing sont créés sans concession avec pour seul objectif : satisfaire les pros qui les portent. Ils ont besoin du top pour performer en course mais aussi pour s’entraîner au quotidien.

Artykuły personalizowane
Aktualności

Cinq podiums pour l'équipe KMC Orbea à Nove Mesto

Avec Textile Ekoï, casque Corsa Light et lunettes Premium 70

Deux manches de la Coupe du monde, soit quatre épreuves, se sont déroulées sur le site de Nove Mesto. L’équipe KMC Orbea repart avec cinq podiums : Milan Vader : 3e et 2e du XCO. Thomas Litscher : 2e du deuxième XCC). Victor Koretzky : 2e du premier XCC et 4e du deuxième XCO. L'équipe remporte les deux étapes par équipes.  Milan Vader : « Une semaine incroyable » « Avant de venir ici, je savais que les sensations étaient bonnes. Mais avec le peu de confrontation internationale, il était difficile de se projeter. Forcément, je repars plus que satisfait avec mes deux premiers podiums en Coupe du Monde. Je vois que la victoire se rapproche et c’est vraiment motivant pour la suite. Globalement, nous avons vécu une semaine incroyable à vivre tous ensemble avec l’équipe. Tout le monde a fait un travail énorme pour que nous soyons dans les meilleures conditions et cela se ressent forcément sur le vélo. » Victor Koretzky : « Un niveau très dense » « J’ai parfaitement débuté ma semaine avec la deuxième place sur le XCC. Même si j’ai eu quelques problèmes ensuite sur le XCO, j’ai réussi à revenir dans le jeu pour les deux dernières épreuves de la saison. Aujourd’hui avec Milan, nous avons vraiment fait une belle course, en prenant nos responsabilités. En temps, je n’ai jamais été aussi proche de la victoire. On a pu voir cette semaine que le niveau était très dense. Je pense que désormais, dix coureurs peuvent remporter une Coupe du Monde. J’ai hâte d’être à la suite. » Thomas Litscher : « Une belle dynamique » «Même si des problèmes de dos m’ont empêché de m’exprimer correctement aujo...

Premier titre national pour Lotte Kopecky

Avec lunettes Ekoï Premium 70

Lotte Kopecky a décroché le titre de championne de Belgique sur route pour la première fois de sa carrière. Après 131 kilomètres de course dans la région d’Anzegem, elle a devancé au sprint Jolien D’Hoore et Shari Bossuyt. Kopecky succède donc à sa coéquipière Jesse Vandenbulcke. A côté de ce titre sur route, la coureuse de 24 ans est également l’actuelle championne nationale de contre-la-montre.  Lotte Kopecky « Cela fait longtemps que je cours après ce titre national. Cette victoire me fait donc énormément plaisir. C’était vraiment une belle performance d’équipe aujourd’hui. Mes coéquipières ont pris les choses en main dès le départ. Elles ont durci la course et elles ont neutralisé beaucoup d’attaques. Après tout ce travail, je me devais de conclure. » « Je n’ai pas eu peur d’attaquer assez tôt. Au final, ça s’est avéré payant. J’ai pu rendre la course plus difficile pour Jolien et ça a eu un impact sur elle dans le sprint. A un moment donné, le peloton était très proche et j’ai tenté de la surprendre en attaquant dans le Tiegemberg. Elle n’a pas vraiment apprécié, mais on a su maintenir l’allure. » « Quand Shari nous a rejointes dans les derniers kilomètres, j’ai vite senti qu’elle allait se satisfaire de la troisième place. J’ai lancé mon sprint à 200 mètres de la ligne d’arrivée. J’ai un peu paniqué au moment de changer de vitesse mais ça n’a pas causé trop de problèmes, heureusement. Jolien était juste à côté de moi et je savais qu’il fallait y aller à fond jusqu’à la fin. » « J’ai levé les bras parce que je sentais que j’avais gagné. Quand Jol...

Nacer Bouhanni leader de la Coupe de France 2020

Avec textile Ekoï Arkea Samsic et Lunettes Ekoï Premium 70

3e de Paris-Camembert, Nacer Bouhanni remporte le sprint du peloton, et devient leader de la Coupe de France 2020. Nacer Bouhanni « Tout le monde a bien travaillé au sein de l’équipe, Kévin attaque dans l’ultime bosse pour tenter de revenir sur les échappées, et il se retrouve, alors, malheureusement en chasse-patate. Pour ne rien arranger Romain Hardy crève dans le final ce qui nous a enlevé encore un coureur pour rouler. Kévin se fait reprendre à trois kilomètres de la ligne, Anthony a fait son maximum au sein du groupe auquel on appartenait afin de réaliser la jonction avec les échappés. Lorsque nous rentrons sur Kevin, il reste encore deux coureurs devant nous, et je gagne le sprint du peloton. On vient mourir à huit secondes seulement des deux premiers. » Arnaud Gerard, Directeur-sportif de l’équipe Arkea-Samsic « Trois coureurs sont partis en échappée, et quatre sont ressortis ensuite, deux au final ont résisté jusqu’à l’arrivée. Kevin lui a essayé de faire le jump dans la dernière bosse. La crevaison de Romain Hardy nous a coûté, puisqu’elle survient à dix kilomètres de l’arrivée. Il nous manque huit secondes pour arriver au sprint, et si l’équipe dispose de Romain on pouvait y parvenir. Nacer termine 3e, gagne le sprint du peloton et devient leader de la Coupe de France 2020. Nacer termine sur le podium mais il faut souligner le bon comportement collectif de toute l’équipe »

Nacer Bouhanni wygrywa Grand Prix d'Isbergues

w ubraniu EKOI & okularach Ekoi Premium 70

Nacer Bouhanni odniósł trzeci sukces na północy, 9. od początku sezonu dla drużyny Arkéa-Samsic. Nacer Bouhanni„Wyścig był bardzo szybki od samego początku, ale zespół kontrolował tak dużo, jak to możliwe, aby był to sprint. Benoit Jarrier, Florian Vachon i Alan Riou trzymali stery przed peletonem Donavan Grondin, wykonując dobry odcinek do ostatniego zakrętu, a potem poleciłem Bramowi Weltenowi i Danowi McLayowi rozpocząć sprint. Po prostu musiałem skończyć robotę ”. „Cieszę się, że wygrałem to wydarzenie dla zespołu Arkéa-Samsic, ale także dla Floriana Vachona, który brał udział w ostatnim wyścigu swojej dzisiejszej kariery zawodowej. Powiedziałem mu, śmiejąc się wczoraj wieczorem, "jak jutro, to twoje ostatnie zawody, zatrzymasz swoje śliniaki!" „Powiedział mi wtedy” tylko wtedy, gdy wygrasz! Powiedziałem mu wtedy: „Postaram się dla ciebie wygrać”. Dałem też Florianowi swoją filiżankę i bukiet. Dobrze jest tak skończyć. Daje nam wszystkim impuls. Cieszę się, że mogę zakończyć jego karierę tym sukcesem ”. „Po Brussels Classic to było skomplikowane. Cały ból, zwłaszcza szyi. Gdy bóle ustąpiły, odbyłem duży tydzień treningu. Poprawa we Włoszech dobrze mi zrobiła: Giro della Toscana i Coppa Sabatini. Średnia tych dwóch zdarzeń była wysoka. Drugiego dnia było to przybycie punchera. Pozwoliło mi to wrócić do tego, ponieważ przez chwilę nie biegałem między Brukselą a tymi dwoma wydarzeniami, teraz będę kontynuował Paryż-Camembert i Paryż-Chauny ”.

TDF 2020 / ETAP 11 / Caleb Ewan 2 wygrana

z okularami EKOI Premium 80

Caleb Ewan a décroché à Poitiers une deuxième victoire d’étape sur ce Tour de France. Dans le sprint final, un ultime coup de rein a permis à l’Australien de jeter son vélo sur la ligne et de devancer in extremis Peter Sagan, Sam Bennett et Wout van Aert. Il s’agit de la deuxième victoire de Caleb Ewan et de Lotto Soudal dans ce Tour de France, après un premier succès à Sisteron au terme de la troisième étape. Caleb Ewan : « C’était la folie dans le final. J’étais à l’avant à 1,5km de l’arrivée et je me suis laissé rétrograder à cause du vent de face. Depuis ma première victoire, je sais que je dois rester calme et attendre que s’ouvre la brèche. Je n’ai trouvé l’ouverture qu’assez tard aujourd’hui. J’ai jeté mon vélo sur la ligne mais je ne savais pas si j’avais gagné. Je voulais vraiment m’imposer aujourd’hui. J’étais déçu hier et ça me fait vraiment plaisir que les efforts des mes équipiers soient récompensés. » « Je suis super heureux de ces deux victoires. La première enlève pas mal de pression. Après ça, tu veux toujours aller en chercher une deuxième. Maintenant, je veux évidemment en gagner une troisième, surtout à Paris sur les Champs-Elysées. J’espère donc m’accrocher en montagne et pouvoir à nouveau tenter ma chance à Paris. » « Nous ne sommes plus que 5 coureurs chez Lotto Soudal. Ça veut dire que je n’ai plus que quatre coéquipiers pour préparer les sprints. Après tout le travail fourni pendant l’étape, ils n’étaient plus que deux dans les 10 derniers kilomètres. Les autres équipes nous ont mis la pression en attaquant dans le final, mais mes deu...

TDF 2020 / Stage 11: Nairo Quintana nadal zajmuje 5. miejsce w klasyfikacji generalnej

z ubraniami EKOI Arkea Samsic

Nairo Quintana a terminé au sein du premier peloton sur cette deuxième étape de plaine d’affilée sur ce Tour de France 2020. Il a été parfaitement protégé par l’ensemble de ses coéquipiers dont Clément Russo, 17e à l’arrivée. Clément Russo « J’ai passé les cinquante derniers kilomètres à protéger Nairo au cours de cette deuxième journée passée en plaine. Nous étions positionnés dans les vingt premiers du peloton. Je lui disais de rester dans ma roue, que j’allais le piloter. J’aime bien en effet frotter et être au contact des sprinteurs. Effectuer ce travail de placement, ainsi durant toute la journée, m’a énormément plu. C’est un rôle que j’ai apprécié de tenir auprès de lui » Nairo Quintana « Les routes proposées pour cette 11e étape étaient encore compliquées, cependant mes coéquipiers m’ont comme toujours aidé, soutenus durant toute la journée. Il fallait constamment lutter pour se retrouver devant, conserver notre position. Être parmi les premiers du peloton était le meilleur endroit où se trouver, car cela frottait beaucoup. Nous avons tenu notre place. Demain se profile une étape en moyenne montagne, et mon but une fois encore sera de me retrouver au contact des tout meilleurs. Je me sens bien après ma chute d’hier. Je récupère bien. Par chance celle-ci n’était pas grave. Je suis bien physiquement ». Yvon Ledanois, Directeur-Sportif de l’équipe Arkéa-Samsic « Cette 11e étape a été plus tranquille. Je pense que celle d’hier avait été tellement épuisante que tout le peloton avait besoin de souffler physiquement, moralement. Cette journée a permis à tous les coureurs, dont ...

TDF 2020 / Stage 11: Guillaume Martin nadal zajmuje trzecie miejsce w klasyfikacji generalnej

z kaskiem EKOI Corsa Light & okularami EKOI Persoevo 10

Au lendemain d’une chute sans gravité, le leader de l'équipe Cofidis (3e du général) aspirait à vivre une étape plus calme. Et c’est exactement le scénario attendu qui s’est déroulé entre Châtelaillon-Plage et Poitiers (167,5 km) où ses coéquipiers l'ont épaulé avec sérieux tout au long de la journée. L'équipe vigilante jusqu'au bout Cette longue journée entre Châtelaillon-Plage et Poitiers (167,5 km) s'est passée sans encombre pour les leaders, Guillaume y compris. En fin d’étape, Nicolas Edet et toute l’équipe ont tenu à se placer aux avant-postes afin de l'épauler jusqu’au bout et à éviter les pièges. À l’arrivée, Guillaume Martin, qui a salué le travail de ses coéquipiers, s'est dit satisfait de cette étape. De son côté, Elia Viviani n'a pas réussi à trouver l'ouverture au sprint et termine finalement à la 17e place.   La réaction à chaud de Guillaume martin "Je voulais passer une journée tranquille après la chute d’hier et ça a été le cas. Nous avons été attentifs toute la journée et on est resté concentré. Dans le final, Nicolas (Edet) et toute l'équipe ont fait un super boulot pour qu’on reste bien placé à l’avant et qu’on ne gaspille pas trop d’énergie. De bout en bout, c’était du bon travail. Ça nous a permis de passer une journée relativement calme et d’envisager la suite avec sérénité. Je me suis senti mieux qu’à l’issue de l’étape d’hier. Je sentais quand même au niveau du dos et des cervicales que c’était assez endolori en début d’étape. Ce n’était pas une journée super agréable sur le vélo mais ça a été. Et je suis content d’avoir trave...

Oauline Allin wygrywa na 6. etapie Tour de l'Ardèche International

z materiałami EKOI oraz z kaskami 70

Et de deux ! Pauline Allin a remporté un deuxième succès pour l’équipe Arkéa Pro Cycling Team, quelques jours après que Gladys Verhulst ait débloqué le compteur en Ile-de-France. Ce deuxième bouquet a été levé sur les routes du Tour International de l’Ardèche, épreuve 2.1 ! Habituée aux succès de prestige, Pauline qui avait remporté voici quelques années les Jeux de la Francophonie en Afrique, a apprécié cette nouvelle belle ligne qu’elle a inscrite à son palmarès. « La Francophonie c’était avec l’équipe de France, mais là c’est une course avec mon équipe de marque, il y a un gros niveau sur cette compétition, et ce succès est une belle récompense pour toutes les filles de l’équipe, car nous répondons toutes présentes depuis le début de cette compétition. Je suis partie dans l’échappée du matin et en haut du dernier col nous n’étions plus que six en tête. Au pied de la dernière montée raide d’un kilomètre : quatre. Et puis cela s’est fait par encore par élimination, et je me retrouve avec la fille de Rally qui menait fort en tête. Et je me suis dit, elle va peut-être craquer. Je suis encore dans sa roue dans un virage à cinquante mètres. J’étais à fond et d’un coup elle s’effondre, et je me suis dit, alors « vas-y, vas-y ». C’est la plus belle victoire de ma carrière ». Ce succès Pauline veut le savourer en mettant un accent collectif dessus. « Cette victoire appartient à toute l’équipe. Nous marchons toutes bien, nous sommes encore six en course. Sandra est toujours 5e du général, et tout le monde travaille dans le sens du collectif ». Une politique efficace et payante. ...

TDF 2020 / ETAP 10: Elia Viviani zajmuje 4 miejsce

z kaskiem EKOI AR15 i okularami PREMIUM 80

Elia Viviani a pu se mêler à la bataille pour le sprint où il empoche la 4e place et démontre ainsi sa montée en puissance. Guillaume Martin, victime d'une chute sans gravité à mi-parcours, a bénéficié du soutien de ses coéquipiers pour préserver sa 3e place au général. Après une journée de repos bien méritée, le peloton a repris la route ce mardi. Et pour la première fois depuis vingt ans, une étape s’est déroulée intégralement en Charente-Maritime, à la plus grande joie du public venu nombreux tout au long des 168,5 km parcouru ce mardi. Chez Cofidis, on savait qu'il s'agissait d'une étape à risque à cause de multiples facteurs dont le vent venu de l’océan – finalement relativement faible – mais aussi les nombreux ronds-points, îlots et aménagements urbains qui rendaient la course plus difficile. Viviani confirme son retour aux affaires À l’entrée de Rochefort, Guillaume Martin a d’ailleurs été pris dans une chute, apparemment sans gravité. Le coureur se plaignait d'ailleurs du dos à l'arrivée. À l'issue de la chute, il a bénéficié du soutien précieux de ses coéquipiers pour revenir dans le peloton. Il s’est évertué, ensuite, à rester dans le sillage des meilleurs, protégeant ainsi sa 3e place au général. Le Normand se veut néanmoins rassurant sur son état de santé et espère "une journée un peu plus calme", demain, afin de bien récupérer. Ses coéquipiers sprinteurs, eux, se sont mêlés à la bataille finale. Elia Viviani, qui retrouve peu à peu la pleine possession de ses moyens après avoir été touché au pied en première semaine, est resté dans le sillage des coureurs les plus ...

TDF 2020 / ETAP 9: NAIRO QUINTANA NA 5 MIEJSCU W OGÓLNYM RANKINGU

z materiałami EKOI ARKEA SAMSIC

Nairo Quintana a gagné une place au classement général du Tour. Il est ce soir 5e avant d’entamer la deuxième semaine de course, dès mardi, après la journée de repos demain à la Rochelle. Nairo Quintana « Ça n’a pas été une étape facile pour moi, je n’avais pas de très grandes sensations et qui plus est ça a roulé vite toute la journée. Je concède onze secondes par rapport aux autres favoris et c’est un moindre mal. Le Tour de toute manière est encore long. Demain arrive le jour de repos, je vais aller rouler durant une heure, une heure et demie, avant les prochaines étapes de plaine, tout en continuant à regarder devant moi » Warren Barguil « Être présent dans l’échappée aujourd’hui n’était pas forcément l’objectif initial, mais lorsque le coup est sorti, j’y suis allé. C’était en effet mon rôle de répondre présent devant à ce moment-là. J’avais de bonnes sensations. Après le peloton, malheureusement, ne nous a pas laissé beaucoup de champ libre. Je prends une cassure avant le dernier col, et c’est dommage, car j’aurais aimé aider davantage Nairo. Il concède onze secondes sur cette neuvième étape, mais ce n’est rien car le Tour est encore long et des étapes encore plus difficiles que celles-ci se profilent dans les jours à venir. Nairo marche bien, nous l’avons vu. Chaque année, en plus, il termine fort en troisième semaine du Tour. Le dernier col aujourd’hui était plus punchy. Je pense qu’il correspondait un peu moins bien à Nairo. Hier, Nairo a en effet démontré sur un col plus dur qu’il était en grande condition » Sébastien Hinault, Directeur-Sportif de l...

TDF 2020 / ETAP 9: GUILLAUME MARTIN ZATRZYMAŁ SWOJE TRZECIE MIEJSCE W GENERAŁACH

z kaskiem EKOI CORSA LIGHT i OKULARAMI EKOI PERSOEVO 10

Le leader de la formation Cofidis s'est accroché ce dimanche lors de l'ultime étape des Pyrénées pour conserver sa 3e place au général. Guillaume Martin a fait preuve d'un sacré courage et d'un sang-froid remarquable en ne concédant que 11 secondes sur le vainqueur du jour (Pogačar) et le nouveau maillot jaune (Roglič). Il fallait avoir le cœur bien accroché ce dimanche en suivant cette 9e étape, la 2e et dernière dans les Pyrénées. En cause ? Le manque de visibilité, le mercure - scotché à moins de 15°C - et surtout le rythme infernal de la course. Guillaume Martin, toujours dans le tempo Après les multiples tentatives d’échappées et l’envol solitaire de Marc Hirschi, les Jumbo-Visma ont imposé leur cadence dans l’ascension du col de Marie-Blanque, à nul doute l’une des ascensions les plus difficiles de ce début de Tour de France. Guillaume Martin, qui avait bénéficié jusque-là d’un très bon travail de ses coéquipiers, s’est accroché à mesure que le peloton des leaders s'est réduit. Et puis, à 20 km de l’arrivée, les attaques ont fusé. Pogačar, Bernal, Pogačar à nouveau. Guillaume, lui, a tenu bon. Une 3e place au général chèrement défendue S’il est finalement distancé d’une poignée de secondes, le leader de la formation Cofidis a fait preuve d'un sacré sang-froid en participant à la contre-attaque. Alors que Pogačar, Bernal, Roglič et Hirschi se sont disputés la victoire finale, on a aperçu au loin le groupe de coureurs menés par Guillaume. Le Normand a donc résisté jusqu’au bout et sur le plan comptable, c’est une réussite. Il concède seulement 11 secondes au vainqueur de...

TDF 2020 / ETAP 8: ZWYCIĘSTWO NANS PETERS

z kaskiem EKOI AR15

NANS PETERS : "C’est fou" "C’est la plus belle victoire de ma carrière professionnelle. En même temps, je n’en ai que deux ! Je suis allé la chercher avec la manière, dans une étape de montagne, devant du beau monde. C’est fou. Quand nous avons eu 12 secondes d’avance, j’ai su que nous allions jouer la gagne. Je me suis dit : "Focalise toi sur la victoire d’étape !". Quand j’ai lâché Zakarin dans la descente du Port de Bales, je pensais à ne pas craquer. J’ai savouré dans les 500 derniers mètres car je ne l’avais pas fait l’an dernier lors de ma victoire d’étape dans le Giro. Quelle journée pour notre équipe. Victoire d’étape, maillot à pois et Romain est très fort. ROMAIN BARDET : "Une super journée pour l’équipe" 4e du classement général à 11’’ « C’est une super journée pour l’équipe. Première échappée sur le Tour et première victoire, Nans a su scorer. Il est opportuniste et n’a pas de complexes. Mon bilan est un peu mitigé car j’ai pris un gros coup sur le genou à cause d’une mauvaise chute et c’est douloureux." BENOIT COSNEFROY : "Fier et heureux pour Nans" "Ce soir, le fait d’avoir conservé mon maillot est dérisoire par rapport à ce que Nans a réalisé. Il a réussi une grande performance. Je suis heureux et fier de lui. On a été co-locataires à Chambéry lorsque nous étions au Chambéry Cyclisme Formation, on se connaît très bien et je trouve ce qu’il fait totalement incroyable : premier Tour, première victoire. Chapeau". Benoit Cosnefroy a marqué 10 points pour le classement du meilleur grimpeur. Il compte désormais 35 points et devance de quatre points N...

TDF 202TDF 2020 / ETAP 8: GUILLAUME MARTIN OBRONIŁ SWOJE 3 MIEJSCE W KLASYFIKACJI GENERALNEJ

z kaskiem EKOÏ CORSA LIGHT & EKOÏ OKULARAMI PERSO EVO 10

Il s’est accroché, a attaqué et a tout donné. Guillaume Martin a défendu avec panache sa 3e place au classement général dans les Pyrénées, tout en restant constamment au contact des grands favoris à la victoire finale. Retour sur une journée où le Normand a une nouvelle fois montré toute l’étendue de son talent. Il y avait eu l’arrivée à Orcières-Moriette et cette attaque dans le dernier kilomètre. Pour Guillaume Martin, il y a aura désormais la 1ère étape des Pyrénées, là où il a chèrement défendu sa 3e place au général. Le leader Cofidis, épaulé par Pierre-Luc Périchon et Nicolas Edet jusqu’à l’ascension du Port de Balès, a ensuite tenu la cadence infernale imposée par les Jumbo-Visma, puis résisté aux multiples attaques.  Un travail collectif et un final ébouriffant   Dans les ultimes hectomètres du col de Peyresourde, à moins de 7 km de l’arrivée, le Normand est passé à l’attaque. Au panache et à l’abnégation, il a obligé les favoris à répliquer. Puis, dans le dernier kilomètre, nouvelle attaque, nouvelle preuve de courage. Jusqu’au bout, Guillaume Martin a ainsi défendu chèrement sa place si convoitée de 3e au général.Il pointe à 9 secondes du maillot jaune, Adam Yates, et fait partie des 4 seuls coureurs du ‘top 10’ à avoir conservé sa place au général dans cette journée mouvementée. Guillaume Martin sait pourtant que rien n’est acquis. La bataille recommence en effet dès demain. Entre Pau et Laruns, la route va continuer à s’élever, les cols s’enchaîner (cinq au programme) mais la détermination, elle, sera toujours aussi forte et intacte. LA RÉA...

TDF 2020 / ETAP 8: NAIRO QUINTANA JESZCZE 6 W KLASYFIKACJI OGÓLNEJ

z ubraniami EKOI ARKEA SAMSIC

17e à Loudenvielle, Nairo Quintana est toujours 6e du classement général du Tour de France, à une poignée de secondes du maillot jaune. Nairo Quintana « Les jambes sont bonnes, et les signaux positifs. J’ai tenté de partir à plusieurs reprises sur la fin d’étape, mais les autres leaders sont toujours revenus sur les groupes auxquels j’appartenais. Je termine, à Loudenvielle, en compagnie des coureurs qui se disputent le classement général. Mes rivaux sont très forts. Mon objectif est de continuer à être devant en leur compagnie. J’ai également une pensée pour Diego Rosa, tombé sur cette étape, et qui doit malheureusement quitter le Tour ce soir. » Winner Anancona « Nairo effectue une très bonne première semaine sur ce Tour de France. Il est très bien. Nous savons, aussi, que la 3e semaine sera très dure, donc il faut rester prudent. Ici, pour cette première étape dans les Pyrénées, il y avait du monde dans les cols, et les gens sont de vrais connaisseurs du cyclisme. Leurs encouragements nous ont fait du bien. Je pense aussi à Diego qui a dû abandonner le Tour aujourd’hui sur chute » Dayer Quintana « C’était la première étape du Tour dans les Pyrénées et ce fut une grosse journée. Toute l’équipe a effectué encore un gros travail en faveur de Nairo qui finit avec les tout meilleurs. Nous allons toutefois continuer à prendre ce Tour au jour le jour. Il reste en effet encore deux semaines de course, et, surtout, la troisième dans les Alpes s’annonce très difficile. Je souhaite aussi un prompt rétablissement à Diego Rosa qui a quitté le Tour sur chute, aujourd’hui.» Sébastien...

Nasz Newsletter

Zapisz się do naszego newslettera, aby nie przegapić żadnej oferty Ekoi Racing

Format wiadomości e-mail jest nieprawidłowy. Dziękujemy za sprawdzenie danych wejściowych.
Wystąpił błąd.
Ten email jest już zarejestrowany
Rejestracja zakończona.
Kontynuuj zakupy w EKOI Racing KONTYNUUJ SWOJE ZAKUPY NA EKOI Sfinalizuj moje zakupy